Vingt Mille Lieux sous la Pierre :

Rétais, Jean-Marie Meslin n’a pas un cœur de pierre. Bien au contraire !

En revanche, ce sculpteur porte
la pierre haut dans son cœur,
et ce depuis s
on plus jeune âge.

 

Après avoir découvert
la sculpture à 16 ans
dans
les ateliers d’Albert Pesche,
le jeune homme suit
les Beaux-Arts de Tours.

La Capitale lui tend alors les bras mais difficile pour Jean-Marie Meslin de quitter son Île natale.

"Celui qui est né sur une île
n’est pas comme les autres" concède-t-il.

 

En 1990 , l’artiste ouvre son propre atelier, véritable Nautilus des temps modernes.

Car c’est un peu vers les abîmes et les merveilles de l’océan que ce Capitaine Némo nous guide au gré de ses trésors d’argile, de bronze et de calcaire baptisés :

"Le Phare Sage", "Le jongleur de Balises" ou encore "l’Encorquillage".

"J’ai réalisé mes premières sculptures
autour du thème des spirales
et des Ammonites , c’est mon identité".

Qu’il opte pour le marteau-piqueur, la scie ou le burin, Jean-Marie Meslin éprouve toujours le même plaisir à marteler la pierre, tantôt dure, tantôt tendre.

   

 

"J’aime la vibration de la pierre,
ses imperfections, le côté métamorphose et les différentes lectures qui naissent d’une sculpture.
Construire quelque chose sur un matériau issu de la planète me plaît énormément
C’est une sorte de retour
aux sources"

 

Proche de la nature et l’Océan, Jean-Marie Meslin a procédé en 2000 au large de Royan à l’immersion de "l’homme au cœur tendre", pour exprimer à sa façon son "coup de gueule" suite à la catastrophe de l’Erika.

Après avoir apporté sa dose de créativité pour les Communes de l'île de Ré
du Bois Plage et de La Couarde, le sculpteur travaille aujourd’hui sur la "Sculpture Orientatrice" de Rivedoux-Plage.

Emmanuel Legas

Île de Ré Magazine - 2007 "C’est.à.Dire Editions"

 
www.jm-meslin.com